Le goût du voyage et de la vie avec « Coco »

J’ai la chanson « Un poco loco » dans la tête. Le refrain revient sans cesse depuis que je me suis décidée à publier une chronique sur le dessin animé « Coco ». Cette aventure mexicaine m’a fortement plu et j’espère que mes quelques mots vous donneront envie de la découvrir, si ce n’est pas déjà fait.

Lire la suite

Publicités

Mes cinq moments favoris dans « Tous en scène »

Dans ma chronique sur le film événement « La Belle et la Bête », je vous expliquais que j’avais beaucoup de mal avec les œuvres cinématographiques qui donnent une très grande place à la chanson. Impression de surenchère, incohérences narratives, overdose musicale, les ressentis ne manquent pas, surtout quand ces musiques sont interprétées sur l’écran par des acteurs de notre monde bien réel. J’ai souvent plus de facilité à avaler toutes ces paroles quand elles sont incarnées par des personnages de dessin animé. Et quand c’est bien dosé, ou que cela a un sens, je peux même adorer. Ce qui fut le cas avec « Tous en scène » ! Dans cette chronique, je vous fais donc un petit retour sur les passages que j’ai le plus aimés dans ce film d’animation.

Lire la suite

Le « ciné » match

Hello les pipelettes ! Pour changer un peu de mon rendez-vous « Et action ! », dans lequel je ne vous conseille que des œuvres cinématographiques que j’ai appréciées, voire adorées, j’ai décidé de mettre en place sur le blog une sorte de match entre trois films vus récemment. En fonction de mon ressenti, je distribuerai alors un carton rouge, un carton jaune et/ou des applaudissements. J’espère que cet article vous plaira 😉

cine-match

Lire la suite

Bienvenue à Zootopie

Aujourd’hui, direction Zootopie, la ville des animaux, pour une petite chronique. En grande amatrice de dessins animés, j’ai apprécié ce moment en compagnie de Judy, une lapine flic hyper-ultra motivée, et de Nick, un renard voleur et malin qui se retrouve embarqué dans l’aventure contre son gré. A travers ce film d’animation, ces deux bêtes à poils mènent l’enquête et essaient de retrouver M. Otterton, une loutre disparue depuis plusieurs jours. Je vous dévoile donc de suite ce qui m’a plu et ce qui m’a un peu déçue dans « Zootopie ».

new-piktochart

Si vous appréciez les dessins animés avec des animaux qui se comportent comme des êtres humains, les histoires d’amitié, les enquêtes policières, et qu’en plus vous avez envie de rêver en vous évadant à travers des décors mêlant réalisme et imaginaire, rendez-vous à Zootopie, vous serez les bienvenus. Vous vous y sentirez comme chez vous !

Et action ! #5

Hello la blogo ! Tout d’abord, je tiens à remercier tous ceux qui participent au concours. Ça fait très plaisir de lire vos réactions. Sachant que j’ai mis trois milles ans à me décider pour les lots à gagner, je me dis que j’ai finalement bien fait de prendre mon temps pour les choisir. Sinon, je voulais également m’excuser pour mon absence et mon manque de réactivité. Je suis un peu prise par mon travail en ce moment, et quand je rentre chez moi, je n’ai pas forcément envie d’écrire un article. Je ne préfère pas me forcer, alors j’attends que l’envie et les idées reprennent le dessus. Et là, c’est le cas ! Cela fait un petit bout de temps que je n’ai pas publié de « Et action », mon rendez-vous cinématographique, qui n’en est finalement pas un, alors je me suis dit qu’il serait sympathique d’en écrire un. Le voici !

LE-VOYAGE-DARLO

  • Le voyage d’Arlo 

Commençons avec ce dessin animé, drôle et touchant, qui m’a fait passer un très bon moment.

Le voyage d’Arlo est une jolie ode à l’amitié. Je crois que c’est d’ailleurs la relation entre le petit dinosaure et le jeune humain Spot qui m’a le plus plu. L’histoire en elle-même est bien trouvée : les dinosaures n’ont jamais disparu, ils évoluent sur terre, bâtissent, récoltent. Non loin d’eux, les hommes grandissent aussi. Les deux espèces vivent sur la planète Terre à la même période. La barrière temporelle s’est ainsi évanouie. Mais à côté de cela, il existe d’autres obstacles. Arlo est un dinosaure pas bien costaud, qui a peur de tout. Angoissé, traumatisé par la moindre poule, il aimerait pourtant être comme son père. Il essaie, mais échoue. Il réessaie, mais échoue encore. Jusqu’à mettre sa famille et lui-même en danger. Derrière les malheurs, se cachent quand même des moments de bonheur, comme le suggère sa rencontre avec Spot. Les deux héros passent de l’incompréhension à la complicité. Ils s’adoptent et s’aident. Leur relation m’a fait verser à plusieurs reprises quelques larmes. Ce dessin animé a plein de belles valeurs à transmettre.

  • Crimson Peak

Voilà un film qui va essayer de vous convaincre que les fantômes sont réels. Trouillards, s’abstenir car il y a des scènes bien glauques (ou alors faites comme moi, fermez les yeux :D).

Cruel dilemme. Regarder ou ne pas regarder ce film ? Avant d’appuyer sur play, j’hésitais. Je savais que des passages allaient être trop durs pour moi et pour mon cœur de guimauve, et puis, d’un autre côté, j’avais très envie de découvrir cette histoire. Déjà, visuellement, les images sont très belles. Le réalisateur a vraiment soigné l’esthétisme, le cadrage, le décor, les costumes. On en prend plein les yeux. Les acteurs ont été également très bien choisis. Chacun est parfait dans son rôle. Et l’histoire. Elle a de quoi éveiller la curiosité. Que cache Crimson Peak ? Pourquoi Edith voit-elle des fantômes ? Que cherchent-ils à lui dire ? Il y a des scènes vraiment flippantes. Dans ces moments, le moindre bruit vous fait sursauter. Le suspens est très bien maîtrisé (mon pauvre cœur). Et le final est assez déstabilisant. Que ceux qui aiment être surpris et se faire peur au passage courent regarder ce film.

  • L’école de tous les talents

Un film cocooning pour passer une soirée tranquille.

Trois orphelines se retrouvent dans la même maison. Elles seront appelées les sœurs Fossil car elles ont été recueillies par un amoureux de l’archéologie. Au fil des années, elles affirment leur personnalité et se fixent des objectifs. Pauline veut devenir actrice. Petrova ne rêve que de mécanique. Posy souhaite suivre les pas de sa mère et devenir ballerine. Même si l’argent ne coule pas à flot, leur bonne étoile n’est jamais bien loin et les opportunités se multiplient. Ce téléfilm est vraiment ce qu’il faut pour se redonner le moral. Il nous montre qu’il y a toujours de l’espoir au bout du couloir.

Et vous, quels sont les films que vous avez regardés récemment ?

Quand « minion » rime avec déception

Cette fois, pas de sélection spéciale « bananaaaa », mais plutôt un article sur le film Les Minions et ma déception. Pendant des mois, on a fait monter la sauce. Pendant des mois, on nous a promis un dessin animé bourré d’humour, à la hauteur de Moi, Moche et Méchant. J’étais donc excitée comme une gamine de cinq ans à l’idée de poser mes fesses devant l’écran géant. Mais très vite, mon excitation est venue côtoyer les pâquerettes… Et j’ai commencé à arracher les pétales une à une. Je t’aime un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout ? Moyennement.

Les_Minions affiche

L’idée de départ semblait pourtant bonne : faire un film sur l’histoire des minions et leurs débuts sans Gru, faire de ces personnages secondaires des héros. Comme ces petits bonhommes jaunes ont la côte, nous étions nombreux à sauter de joie en apprenant cette nouvelle. Mais il faut croire que tout le monde n’est pas fait pour être en plein milieu de la scène (ou du moins, pas comme ça). Et le business n’aidant pas, on se retrouve avec un dessin animé redondant et des spectateurs déçus.

Kevin, Stuart, Bob, désolé, mais vous méritiez tellement mieux.

Au début, on sourit, on s’esclaffe quelques secondes sur les bêtises et maladresses des minions. La narration n’est pas trop développée mais on se dit qu’après tout il faut que le dessin animé reste accessible aux enfants (même si je pense que ces derniers sont loin d’être idiots). Puis petit-à-petit, les gags se ressemblant presque tous, on désespère. Les « banana », « bello » et autres mots des minions en deviennent même agaçants (imaginez des lapins crétins qui crient toutes les cinq secondes « bwaaah »… oui, on a envie de se pendre…). On croise les doigts, on se dit que dans quelques minutes tout va s’arranger et que l’arrivée d’un nouveau personnage va apporter du pep’s à l’histoire. Que nenni.

L’arrivée de Scarlet Overkill et de son compagnon complètement barré vient plomber l’ambiance. J’ai jamais vu de méchants aussi nuls. Ils gigotent dans tous les sens, ils n’ont aucun charme (leur excentricité a fait péter leur jauge de charisme je suppose) et leurs voix sont insupportables. Je m’attendais à un meilleur doublage, surtout avec des acteurs comme Marion Cotillard et Guillaume Canet qui, d’habitude, parviennent à nous emporter avec eux. Mais malheureusement, ils se sont loupés. Excès et caricature ne font pas toujours bon ménage.

Et puis, avouons-le, actrice de renommée ou pas, Scarlet Overkill n’arrivera jamais à la cheville de Gru.

Voilà le véritable problème.

Gru, reviens, les minions sans toi, ce n’est pas pareil…

Game of Thrones en animé !

Game of thrones

*

C’est le buzz du moment ! Réalisée par le studio français Blackmeal, cette vidéo nous présente le Trône de Fer sous des traits qu’on ne lui connaissait pas : ceux du dessin animé.

Game of thrones 2

*

C’est un véritable travail de qualité ! Je ne dis pas cela uniquement parce que j’adore cette série et que je suis stupéfaite de bonheur dès qu’il y a quelque chose en rapport avec elle. On ne peut pas le nier, cette animation est une petite merveille.

*

Visuellement, on se prend une belle claque. Le studio est parvenu à retranscrire l’univers sans en faire trop. Alors que l’histoire de Games of Thrones est chargée en décor et rebondissement, la vidéo reste assez épurée et agréable à regarder.

Au passage, j’en profite pour vous demander : quels sont les personnages que vous préférez dans cette série ? Pour ma part, je ne vais pas être très originale : Tyrion Lannister et Daenerys Targaryen. J’ai aussi un petit coup de coeur pour Sansa Stark. On a l’impression qu’elle est passive, qu’elle se laisse manger par la vie. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, son silence est le signe d’une grande force mentale. Je pense qu’elle pourrait bien nous surprendre. Méfiez-vous de ce personnage.