Le goût du voyage et de la vie avec « Coco »

J’ai la chanson « Un poco loco » dans la tête. Le refrain revient sans cesse depuis que je me suis décidée à publier une chronique sur le dessin animé « Coco ». Cette aventure mexicaine m’a fortement plu et j’espère que mes quelques mots vous donneront envie de la découvrir, si ce n’est pas déjà fait.

Il y a quelques jours, Halloween sonnait une nouvelle fois à notre porte pour nous faire frissonner et nous demander au passage quelques bonbons. Si je ne suis pas spécialement une adepte de cette fête, mon voyage au Mexique m’a fait revoir ma vision de cette célébration. Là-bas, la fête des morts n’a pas pour but d’être glauque et d’effrayer les gens. Exit les films d’horreur, c’est un moment de recueillement pour chérir le souvenir des personnes que l’on aime mais qui ne sont plus là. Les Mexicains croient sincèrement que penser aux membres de notre famille et à nos amis décédés permet de les faire vivre dans l’au-delà. C’est cette pensée qui les maintient en vie alors qu’ils ne foulent plus la terre à nos côtés. Il y a un lien étroit entre la vie physique et la vie spirituelle. Un souffle, une connexion. Je n’ai pas grandi dans le croyance d’une existence après la mort, mais il faut bien reconnaître que leur vision de la mort est bien plus chaleureuse et colorée, et que cela donne beaucoup plus envie d’y croire. Puisque que pour eux il y a encore de la vie après la vie, il faut se réjouir de cette étape, de cette séparation. Et c’est toute cette symbolique que le dessin animé « Coco » transmet.

Comme cette croyance, ce film d’animation est rempli de couleurs, de musique et de joie. Pour ceux qui ne connaissent pas du tout le Mexique, c’est une belle manière d’en apprendre un peu plus sur ce pays et surtout sur cette coutume. Bien entendu, nous voyons facilement venir les retournements de situation mais cela ne gâche en rien le plaisir que nous ressentons à découvrir cet univers. Visuellement, ce dessin animé est un bijou. J’adore quand c’est coloré, et là je peux l’affirmer à 100% : j’ai été servie. Nous en prenons plein les mirettes. L’esthétisme a été particulièrement travaillé. Du côté des personnages, Miguel est un jeune garçon têtu, prêt à tout pour vivre de sa passion. Il réveille l’enfant qui sommeille en nous. Celui bourré de rêves, qui suit son cœur avant sa raison. Emportée par ce jeune homme, j’ai suivi avec attention son périple. Cela faisait un petit moment qu’un film d’animation ne m’avait pas autant captivée. J’ai également versé quelques larmes, car derrière l’entêtement d’un petit bonhomme, il y a l’amour de toute une famille. L’amour instinctif, l’amour filial, l’amour déçu. Miguel met du temps à comprendre les nuances de la vie et de la famille, mais c’est aussi l’objectif d’une telle aventure. Apprendre et comprendre. « Coco », c’est un film d’apprentissage qui nous transmet, en même temps que l’importance des liens familiaux, le goût du voyage, de la diversité et de la vie.

Publicités

10 réflexions sur “Le goût du voyage et de la vie avec « Coco »

  1. Je ne l’ai pas encore vu ! J’ai pas mal de retard du côté des Disney haha, il faut que je regarde les derniers. J’ai pas vu Vaiana non plus :/
    En tout cas il me tente beaucoup celui-ci !

  2. J’ai vu Coco en famille, le jour du Réveillon de Noël car nous avons la tradition de nous faire un cinéma ensemble avant d’aller dîner (tradition que ma maman suivait déjà avec ses parents avant nous^^) et ce film était tellement parfait pour commencer la magie des fêtes et partager un moment en famille que je l’ai adoré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s