Se méfier des apparences avec « Je sais pas » de Barbara Abel

« De rebondissements en coups de théâtre, on termine le livre le souffle coupé ». C’est ce que l’on nous promet sur la quatrième de couverture de « Je sais pas », thriller écrit par Barbara Abel. Une invitation à une lecture réussie. La certitude d’une histoire qui vous retourne l’estomac et vous captive. Et puisque j’ai à mon tour découvert cet ouvrage, je peux vous l’affirmer : nous n’en sortons pas indemnes.

Emma, du haut de ses cinq années, disparaît lors d’une sortie scolaire. Que lui est-il arrivé ? Cette fillette à la bouille d’ange mais au caractère plus que trempé a-t-elle été enlevée ou a-t-elle fait une fugue ? Que se cache-t-il derrière ce visage aux traits si purs ? Emma disparaît, et cette soudaine absence sème le chaos dans l’âme de ceux qui aiment la petite fille, dans la vie de ceux qui l’entourent. Une petite graine qui fait pousser de la mauvaise herbe. D’un coup, les faux semblants, les apparences se fissurent pour laisser la pire part de l’humanité surgir. Pas de descente aux enfers, juste les masques qui tombent, la vérité qui éclate. Plus les pages se succèdent et plus le lecteur perd foi en l’être humain.

Lire la suite

Publicités

« Stranger Things », on en veut encore

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas parlé « série » ici. J’en regarde pourtant régulièrement. Mais il faut reconnaître que « The Handmaid’s Tale » m’a tellement marquée l’année dernière que j’ai par la suite eu beaucoup de mal à m’exprimer sur d’autres séries sur ce blog. Je n’en ressentais pas forcément le besoin. Je n’éprouvais pas l’envie de vous en conseiller ou déconseiller certaines. Il y a peu, j’ai regardé la série allemande « Dark » qui m’a beaucoup plu et qui m’a fait penser, de par son univers, ses disparitions, ses mystères et ses personnages, à « Stranger Things ». Et c’est là, à ce moment précis, que j’ai compris qu’il était temps pour moi de regarder la saison 2 de cette série qui avait été un véritable coup de cœur

Qu’est-ce que ça fait du bien de les retrouver. Eleven, Mike, Will, Dustin et Lucas. Qu’est-ce que ça fait du bien de retourner à Hawkins, et de replonger dans les années 80. De ressentir le mystère planer une nouvelle fois, la menace rôder. Bien que je ne raffole pas des histoires qui tendent à faire peur, cette petite troupe poussée à faire face à l’étrange m’avait manqué. C’est donc avec plaisir que je me suis remise devant mon écran pour suivre leur nouvelle aventure, ou plutôt nouvelle mésaventure. Une fois encore, comme avec la saison 1, j’ai enchaîné les épisodes. Leur construction est telle que vous ne pouvez pas décrocher facilement. La narration est rondement menée : du suspense au début, quelques germes d’explication au milieu, de belles frayeurs en accompagnement, et enfin, de nouveau du suspense à la fin. Tout est fait pour accrocher le téléspectateur et l’amener à regarder la suite.

Lire la suite