Trois idées de lecture #4

Le printemps a du mal à s’installer mais il ne faut pas désespérer. Ce sera bientôt le retour des lectures commencées et achevées sur la terrasse, jus de fruit et sucreries posés non loin de nous pour savourer comme il se doit ces instants livresques. Comme cela faisait un petit moment que je ne vous en avez pas proposé, j’ai donc décidé de revenir aujourd’hui avec trois idées de lecture. Trois idées qui pourront parfaitement vous accompagner ce printemps.

Lire la suite

Publicités

Trois idées de lecture #3

Hello les pipelettes ! Tout d’abord, je tenais à faire mon mea culpa. Je sais que je ne suis pas très active en ce moment, j’ai été beaucoup prise par mon travail ces derniers temps. Mais je vais me rattraper, promis ! Et je commence directement aujourd’hui en vous proposant trois idées de lecture, trois histoires qui m’ont plu et que j’ai lues en très peu de temps récemment (comme quoi, malgré le boulot, j’ai quand même trouvé quelques minutes pour me poser et savourer quelques pages). J’espère que ces trois ouvrages vous tenteront et que vous vous y plongerez à votre tour !

chat-girl-and-book

Lire la suite

Trois idées de lecture #2

Aujourd’hui, place à la lecture et à quelques idées pour passer de bons moments à tourner les pages. Comme le titre l’indique, je vais vous proposer trois ouvrages qui m’ont plu et qui pourraient aussi vous plaire.

tumblr_lns1tz9qa41qle8i3o1_500

une journée particulière

Commençons d’abord par « Une journée particulière », le second livre-témoignage de la journaliste Anne-Dauphine Julliand sur la maladie qui a emporté sa première fille Thaïs, et qui rythme le quotidien d’Azylis, sa deuxième princesse courage.  Même si je n’ai pas autant pleuré que pour « Deux petits pas sur le sable mouillé » (vous pouvez retrouver mon avis ici), les larmes ont brouillé à plusieurs reprises ma vue et ma lecture. L’écriture de l’auteure est toujours aussi poignante. Durant tout ce 29 février, jour de l’anniversaire de Thaïs, Anne-Dauphine Julliand nous emmène à ses côtés. Elle nous décrit ses hauts, ses bas, ceux de son couple, elle nous partage ses souvenirs avec Thaïs, nous raconte son combat pour Azylis, la maturité de son fils aîné Gaspard, la créativité de son petit dernier, Arthur. A sa manière, elle souffle les bougies de Thaïs. Elle décore la gâteau de mots d’amour. Elle déballe des cadeaux emplis de joie. Car oui, malgré les obstacles que la vie a dressés, Anne-Dauphine Julliand est heureuse. A travers ce livre, elle nous délivre est une très belle leçon sur la notion de bonheur.

avant-toi-3788833-250-400Voilà un livre qui fait beaucoup parler de lui. Encore plus depuis que la bande-annonce de son adaptation cinématographique a été dévoilée aux yeux du grand public. Curieuse, je n’ai pas pu résister. Si cette lecture n’a pas été un coup de cœur, j’ai passé un très bon moment aux côtés de Lou, une jeune femme au look excentrique, et de Will, un jeune homme qui s’est retrouvé paralysé suite à un accident. Avec eux, il n’est pas question d’un coup de foudre mais d’une longue marche vers les sentiments et la reconnaissance. Ils prennent leur temps, n’ont même pas conscience au début de ce que chacun apporte à l’autre. « Avant toi », c’est une histoire d’amitié, d’amour, d’acceptation, de liberté, une histoire qui demande aux protagonistes, tout comme aux lecteurs, d’accepter son prochain comme il est. Le thème du droit à mourir est un thème qui m’a particulièrement séduite dans ce roman. Sans se faire moralisatrice, Jojo Moyes aborde un sujet qui en ferait hurler plus d’un. Et cette fin. J’aurais été déçue s’il en avait été autrement.

phobos,-tome-1---les--phemeres-640387-250-400Avec « Phobos », direction la planète Mars. Et pas de n’importe quelle manière, puisque nous voyageons dans l’espace tout en assistant à une émission de télé-réalité très spéciale. Un peu de science-fiction, beaucoup d’amour, quelques gouttes de voyeurisme, de vanité et le tour est joué : on dévore l’histoire de Léonor et des onze autre élus choisis pour coloniser la planète rouge. On la mange comme du petit pain. Et on en redemande. Notre réaction s’explique en grande partie par l’originalité du livre et l’écriture, car il faut bien le reconnaître, les personnages n’échappent pas à quelques clichés (la protagoniste se veut différente des autres, les héros sont tous canons et tombent très facilement amoureux.. Après, on peut voir cela comme du réalisme : dans les émissions de télé-réalité, les productions prennent des poupées Barbie et des Ken, et ces derniers flashent très rapidement les uns sur les autres… Les effets de la promiscuité et de l’enfermement). Victor Dixen maîtrise assez bien les retournements de situation et le suspense. On tourne et on enchaîne les pages sans s’en rendre compte !

Si vous avez des idées de lecture, n’hésitez pas à les proposer !