Désolé, mais la femme « moderne » a aussi le droit d’aimer

Une nouvelle fois, Agnès Martin-Lugand a su maîtriser sa plume et donner vie à une histoire touchante et moderne. Avec « Désolée, je suis attendue », l’auteure nous partage le récit d’une femme à la vie professionnelle bien remplie. Yaël est une jeune femme du XXIe siècle prête à tout pour évoluer dans son travail, au point d’en oublier sa vie amoureuse et familiale. Cette caractéristique pose le lecteur dans une problématique actuelle : la difficulté d’être justement une femme du XXIe siècle. Concilier boulot et vie privée n’est pas de tout repos. Que faire ? Délaisser le second pour réussir dans le premier ? Dans ce roman, Agnès Martin-Lugand aborde cet aspect en donnant à son personnage du relief et un passé quelque peu douloureux. L’occasion alors pour l’écrivain de revenir sur des thèmes comme l’amour, la confiance en l’autre, la quête d’un avenir meilleur.

Détrôner le premier ouvrage d’Agnès Martin-Lugand, « Les gens heureux lisent et boivent du café », risque d’être difficile. J’ai adoré cette histoire à tel point qu’elle fait aujourd’hui partie de mes livres favoris. Si « Désolée, je suis attendue » n’a pas réussi à passer devant ce roman dans mon palmarès des œuvres littéraires coups de cœur, cet ouvrage est quand même parvenu à me séduire et à me faire monter les larmes aux yeux à plusieurs reprises. Il n’y a pas à dire, Agnès Martin-Lugand sait parfaitement user de sa plume pour transmettre l’amour que ressentent certains personnages. J’ai été particulièrement troublée lorsqu’Alice, toujours calme et attentive, s’est mise à dire ses quatre vérités à sa jeune sœur Yaël. Derrière les mots durs et intransigeants, se dévoilait un amour profond et sincère. Un amour inquiet. Un amour à la fois touchant et bouleversant. J’ai aimé que l’auteure utilise son histoire pour mettre en avant les liens entre frères et sœurs, les sentiments puissants qui peuvent également relier des amis. Cela fait du bien d’aller plus loin que la simple romance.

Bien sûr, un livre d’Agnès Martin-Lugand ne serait pas un livre d’Agnès Martin-Lugand s’il n’y avait pas justement une romance, une relation amoureuse entre deux êtres humains que le destin chamboule. Au début de l’ouvrage, Yaël apparaît rapidement comme un personnage agaçant. Ses réactions excessives pour son travail sont par moment insupportables. Elle est convaincue que, pour obtenir une place plus avantageuse, elle doit être une véritable hyène. Mais je pense que l’auteure a fait exprès de nous faire ressentir ça. Pour mettre en évidence la pression sociale qui peut reposer sur les épaules des femmes dans le monde du travail (afin d’arriver à tes fins, afin d’évoluer, il faut être froide, calculatrice et insensible). Pour nous montrer à quel point certaines personnes sont capables de se laisser envahir par leur vie professionnelle afin de connaître la réussite, mais pas seulement. Les raisons peuvent être multiples et plus complexes. Le passé a parfois un rôle non négligeable dans les choix entrepris dans le présent. Et c’est là qu’intervient la relation amoureuse pour Yaël. Un amour douloureux qu’elle est parvenue à faire cicatriser grâce à son travail. Lorsque sa coquille se fend, lorsqu’elle accepte de s’ouvrir et de savourer des petits riens, Yaël finit par devenir plus attachante. On la suit alors de page en page, on veut tout comprendre, tout savoir. Cette héroïne des temps modernes, forte et faible à la fois, ne nous laisse pas indifférents. On accepte de marcher à ses côtés, à travers les mots justes et touchants d’Agnès Martin-Lugand. Si on devine à l’avance la fin choisie par l’écrivain, cette histoire n’en reste pas moins prenante ! Si vous aimez les livres qui décortiquent les sentiments avec intelligence, « Désolée, je suis attendue » est fait pour vous !

Publicités

20 réflexions sur “Désolé, mais la femme « moderne » a aussi le droit d’aimer

  1. J’aime les livres qui décortiquent les sentiments malheureusement les livres d’Agnès Martin-Ludig ne me tentent mais absolument pas, j’ai beau voir les couvertures et les livres partout je pense qu’ils ne me plairont pas :/

  2. Je pense qu’un jour, je me mettrai à cette auteure mais j’ignore quand. Pour ce livre, le thème du féminisme m’intéresse beaucoup.

    • Ce livre est féministe à sa façon. En prenant une femme très active comme personnage principal, il met l’histoire au cœur de notre société actuelle, composée de femmes qui doivent conjuguer entre leur vie privée et leur vie professionnelle. Il pointe aussi les effets néfastes de cette situation : une femme, pour réussir, se doit d’être imbue de sa personne, déterminée, méchante, froide… Un stéréotype qui ferait bien de disparaître 🙂
      J’espère que tu auras l’occasion de lire ce roman et de découvrir la plume d’Agnès Martin-Lugand !

  3. Je n’ai encore jamais lu cette auteure, il faudrait vraiment que je m’y mette ! Surtout que son premier roman était un véritable succès de l’auto-édition, c’est un comble !
    Tu m’as donné envie de la découvrir, je m’y mets bientôt 🙂
    Bisous ❤

    • Je pense que son tout premier livre pourrait vraiment te plaire ! De tout ceux qu’elle a écrit, il reste le meilleur !
      Je croise les doigts pour que tu apprécies cette auteure autant que moi 🙂 ❤

    • Comme je te comprends ! Même si pour moi il n’a pas détrôné « Les gens heureux lisent et boivent du café », j’ai trouvé que ce roman était très réussi. Les personnages sont très attachants, et l’histoire est assez captivante pour la lire en quelques jours (je crois bien que je l’ai d’ailleurs lue en deux jours ^^)

      • Je n’ai pas encore lu « Les gens heureux.. » donc je ne peux pas les comparer. D’ailleurs il faut absolument que je me mette à cette lecture dont tout le monde parle depuis si longtemps ! 🙂

  4. Je n’ai lu que Les gens heureux lisent et boivent du café de cette auteure, et j’avais plutôt bien aimé (sans pour autant avoir de coup de cœur). Je tenterai celui-ci à l’occasion 🙂

    • Comme on dit : « Mieux vaut tard que jamais » 🙂
      J’espère en tout cas que tu aimeras « Les gens heureux lisent et boivent du café » autant que moi. C’est vraiment une très belle histoire sur le deuil !

  5. J’aime beaucoup Agnès Martin-Lugand, et pour avoir eu la chance de la rencontrer l’année dernière, c’est une personne adorable !
    « Désolée, je suis attendue » est le livre qui m’a le moins captivée, même s’il se lit bien. Je ne sais pas si tu as lu son dernier roman, mais il est vraiment super ! Un petit thriller psychologique que j’ai adoré.
    Bonne journée
    Elsa

    • Non, je n’ai toujours pas lu son dernier roman, j’attends qu’il sorte en poche 🙂 Je vais devoir faire preuve de patience ! Mais du coup, tu me donnes encore plus envie de le découvrir (ça va être difficile de résister)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s