Summer List #2

Summer List 2

Voici venu le moment de la « Summer List » ! Comme l’année dernière, je vous mets ici quelques idées pour vous occuper pendant les longues journées d’été. Puisque le soleil est couche-tard, on en profite : on cale son rythme sur le sien et on se fait plaisir.

  • Coloriage. Je n’ai pas particulièrement eu le temps de colorier pendant les semestres universitaires, mais maintenant que mon calendrier est arrivé aux pages juillet, je ressors les feutres et les crayons de couleur. Mon âme de semi-artiste m’en remercie, elle se sentait délaissée. Elle peut maintenant gribouiller à tout va. Et puis sur internet, on trouve de chouettes dessins. Même pas besoin de racheter un livre de coloriage pour varier les thèmes ! En quelques clics, le tour est joué. Et j’ai récemment craqué pour ceux de Mademoiselle Stef ! A vos crayons !

coloriage-dirty-dancing-mademoiselle-stef-low

coloriage-lana-del-rey-ultraviolence-mademoiselle-stef-low

  • DIY. Quand il s’agit de faire moi-même des objets, j’opte généralement pour de la déco, des choses simples à réaliser qui permettront de décorer et de personnaliser mon intérieur en un clin d’œil. J’ai une préférence pour les cadres car j’aime que mes murs soient colorés, qu’ils aient un peu de vie. Cela me permet de me sentir bien. Pour cela, je ne me casse pas la tête : j’achète le support et j’y colle ensuite des photos personnelles, des affiches de film, des photographies d’artistes de manière à ce que cela fasse un joli patchwork. Parfois, je rajoute d’autres éléments, comme des petites pinces à linge (mais coupées en deux), des petits autocollants ect.. Puisque ce sont les vacances, j’aimerais bien en refaire et cette fois en changeant un peu ma technique ! Sur Make My Lemonade et Lana Red Studio, j’en ai trouvé deux plutôt pas mal ! Peut-être que ceux-là vont aussi vous plaire !

make my lemonade diyJe ne raffole pas trop des faux cils mais là, wahou ! C’est beaucoup mieux que sur les yeux !

Lana red studio diy

Poétique à souhait !

  • Lecture. Je lis déjà beaucoup habituellement (il paraît qu’Emeline sans ses livres, ce n’est pas Emeline) mais quand vient l’été, je ne fais qu’une bouchée des livres qui traînent dans ma chambre (et même avec un mémoire à écrire, je ne peux pas laisser tomber mes moments « lecture »). Si j’ai donc des livres à vous conseiller, ce serait Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand, Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malzieu et L’instant précis où les destins s’entremêlent d’Angélique Barbérat.

entre mes mains le bonheur se faufile

L’histoire est a priori banale. Iris est une jeune femme qui ne supporte plus son quotidien, elle regarde son entourage en se demandant ce qu’elle fait là mais n’ose pas pour autant bouger. Le manque de confiance en elle a fait bien des dégâts. Elle se croit incompétente. Ses rêves de couture et de stylisme ne peuvent se concrétiser ; à ses yeux, ils ne méritent que les bras de Morphée. Puis un jour, la vérité explose. On lui a menti pendant des années. Elle avait réussi. Elle avait du talent. Ni une ni deux, elle gonfle la poitrine, respire un bon coup et part récupérer ses rêves. Oui, a priori cette histoire est banale. Mais c’était sans compter le talent de l’auteure, sa capacité à mettre les mots justes sur les sentiments. Tout au long du livre, le lecteur devient un autre, il devient ce « elle » qui se balade sur chaque page. La connivence est si forte que le lecteur dévore l’ouvrage et n’a qu’une envie : savoir si Iris parviendra à reconstruire sa vie.

*

mathias malzieuUne fois de plus, Mathias Malzieu nous offre un chef d’oeuvre, une petite pépite littéraire. Chaque phrase croustille d’ingéniosité et de poésie. Chaque personnage a son grain de folie et de magie. Autant vous dire que ce livre devrait être prescrit par les médecins en cas de dépression. Les mots de Mathias Malzieu réchauffe notre cœur, son histoire nous emporte dans un monde où les filles invisibles redonnent un sens à la vie. Derrière les ombres, il y a toujours un peu d’espoir. C’est beau et on en redemande.

Ce qui fait le charme de ce roman, c’est également son message : il faut ouvrir les yeux, arrêter de ne regarder que son nombril. Il y a des choses invisibles qui valent la peine et d’autres aussi visibles que le nez au milieu de la figure qui méritent d’être admirées.

*

l-instant-precis-ou-les-destins-s-entremelentCe livre risque de vous énerver autant qu’il va vous plaire. Derrière le joli titre, L’instant précis où les destins s’entremêlent, se cache l’histoire d’une femme battue. Avec beaucoup de pudeur, l’auteure raconte son calvaire. Et malgré les non-dits, la colère monte, on déteste cet époux qui croit que Coryn est sienne, on a qu’un souhait : que tout le monde découvre la vérité. On aimerait également que Coryn ose et sorte de sa prison, mais même dans les histoires, les actes sont plus difficiles à faire qu’à dire. Ce livre,  c’est aussi l’histoire de Kyle, une rock star adulée par le public et torturée par son passé. Alors qu’il conduit et change soudainement de voie, il renverse le fils de notre héroïne. Un accident. Un coup de foudre. Quelque chose qui ne s’explique pas. Et dans ses yeux, il verra ce que les autres n’ont jamais voulu voir : la peur et la douleur.

*

  • Sport. De passage dans l’Ain pour voir une partie de ma famille, je n’avais qu’une envie : me dépenser, profiter de l’environnement pour me balader. Ma sœur a alors proposé d’aller faire du canoë-kayak pour changer des habituelles randonnées. Si jamais vous avez cette possibilité sur votre lieu de vacances, sautez sur l’occasion ! C’est fatiguant mais plaisant et rafraîchissant ! Et puis, je peux vous garantir que vous allez bien rigoler : il y en a toujours un ou deux qui ne savent pas pagayer (je vous laisse imaginer les situations que cela peut engendrer :))

canoe

Profitez bien de vos vacances ! 😉

Publicités

12 réflexions sur “Summer List #2

    • Je te les conseille fortement 🙂 Pour ma part, je les ai dévorés. Bon, c’est vrai qu’avec celui d’Angélique Barbérat, il faut s’accrocher par moment, le thème des femmes battues est dérangeant, on a envie de jeter le livre par la fenêtre tellement ça nous met en colère mais justement, c’est ce qui fait la force de ce livre. Ça m’a fait un peu penser à Muchachas ! Quant à Mathias Malzieu : je ne sais pas où il va chercher tout ça mais c’est fou comme il arrive à jouer avec les mots !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s