Mes petits bonheurs de blogueuse + concours

book-picture2

Cela fait un petit moment maintenant que je tiens ce blog. Quatre ans pour être exact. J’ai commencé doucement, très doucement même, pour ensuite me consacrer plus pleinement à ce cocon d’expression et de partage.  Je vous ai déjà un peu raconté la naissance de « discutonsunpeu », mes premiers pas de blogueuse sur Skyblog, puis ma nouvelle aventure sur WordPress. Aujourd’hui, avant de vous dévoiler le concours que j’ai préparé, je souhaite parler de ces petits bonheurs que je vis en tant que blogueuse, et que vous devez sans doute connaître de votre côté si vous tenez également un blog.

Lire la suite

Mes premiers pas dans la blogosphère #2 + concours

Blogging discutonsunpeu

Au mois d’octobre dernier, j’écrivais et postais un billet sur ma toute première expérience dans le milieu de la blogosphère. A l’époque, je tenais plusieurs blogs sur la plate-forme créée par Skyrock. J’y publiais tout et n’importe quoi. Puis, petit à- petit, j’ai commencé à faire des efforts sur le design, le style d’écriture, les fautes d’orthographe. Ces blogs me tenaient vraiment à cœur, j’y consacrais beaucoup de temps. Bien évidemment, il y a eu un moment où j’ai fini par tout arrêter. Plus assez de temps. Un peu de lassitude. L’esprit « Skyblog » ne me convenait plus. Je suis partie, j’ai laissé mes blogs à l’abandon, sans les supprimer pour autant.

Aujourd’hui, j’ai de nouveau envie d’écrire un billet sur « mes premiers pas dans la blogosphère », mais en me centrant sur discutonsunpeu.wordpress.com cette fois. Pourquoi l’ai-je créé ? Ai-je rencontré des difficultés ? J’ai sans doute déjà un peu abordé ces deux questions dans d’autres articles, mais là, je souhaite vraiment y répondre plus sérieusement, raconter plus longuement l’histoire de ce blog.

Let’s go !

Une fois arrivée en première année de master, j’ai ressenti le besoin d’avoir mon propre espace web pour partager des articles, des idées, des avis. Je me suis alors souvenu que, sur un coup de tête, j’avais déjà créé un compte wordpress. Un compte qui était resté inactif pendant plusieurs mois car je ne savais pas du tout quoi publier. Et oui… A force de consulter des blogs, j’avais eu envie de faire pareil. Malheureusement, une fois l’adresse créée et validée, j’avais été incapable de faire quoi que ce soit. Je désirais partager, discuter, échanger, mais à part ces trois grandes notions, je n’avais pas véritablement de ligne directrice. J’aurais pu publier malgré tout. Cependant, le but n’était pas de faire n’importe quoi. Je me suis donc abstenue. Et je suis bien contente de n’avoir rien fait à l’époque ! Au moins, j’ai pris le temps, j’ai attendu que les vraies bonnes idées arrivent et surtout, que l’envie ne soit pas juste éphémère.

Revenons donc à cette première année de master.

Cette fois, c’était la bonne ! Madame Volonté était bel et bien de mon côté. J’étais plus que motivée. Je postais alors mon tout premier article, sur la course Octobre Rose. Informatif. Impersonnel. Cet article a beau me tenir à cœur, j’ai conscience qu’il n’était pas génial et qu’il faisait très « journaliste ». Le problème que j’ai rencontré en commençant ce blog est donc celui-ci : la déformation professionnelle. J’avais du mal à m’inclure dans les articles. J’avais un regard extérieur, j’appliquais ce que j’avais l’habitude de faire dans le cadre de mes études et de mes stages. Il était important que je sorte de ce cercle vicieux si je voulais que ce blog me ressemble véritablement, qu’il fasse partie de mes loisirs, qu’il soit pour moi un espace de détente. Ça n’a pas été simple. Mais au fur et à mesure, je suis parvenue à m’approprier cette page ! Et je suis très heureuse de ce que ça donne actuellement comme résultat. Même si ce n’est pas parfait. Même si je ne publie pas régulièrement. Le principal, c’est que ce blog me fasse plaisir, et qu’il vous plaise également !

CONCOURS : Pour vous remercier de faire vivre ce blog, j’ai décidé de mettre en place un concours. J’en avais déjà parlé fin 2015 et j’ai mis énormément de temps avant de le concrétiser. La faute à moi-même qui changeais très souvent d’idées cadeaux… Éternelle insatisfaite.

Voici donc le lot, incluant plusieurs cadeaux :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • La figurine Funko Pop Sadness
  • Le livre Wonder de R.J Palacio
  • Un petit notebook de la marque La Marelle
  • Un mini mascara de chez Accessorize

Pour participer, il vous suffit de vous inscrire dans les commentaires et de partager l’article que j’ai publié sur ma page Facebook à ce sujet 🙂 Le concours s’arrêtera le 18 mars. Good luck !

 

amour

Rester soudés,

Ne pas laisser la peur nous envahir,

Car sinon ils auront gagné

Et seront encore plus heureux de nous haïr,

Rester debout,

Ne pas faiblir

Pour que l’espoir continue de battre en nous.

Pour que nos yeux ne finissent jamais par s’assombrir.

#NousSommesUnis

Mes premiers pas dans la blogosphère

Quand j'écrivais sur skyblog

Tout a commencé quand j’étais au collège. Un premier blog sur lequel je publiais tout et n’importe quoi pour faire un peu comme les copains. A l’époque, un phénomène s’était développé autour de la plate-forme Skyblog. Tous les adolescents (ou presque) y créaient un compte afin d’y dévoiler des morceaux de leur vie. L’esprit était convivial, les écrits très basiques (et bourrés de très nombreuses fautes d’orthographe… quand je vois toutes les erreurs que je faisais à l’époque, les abréviations que j’utilisais pour être à la mode, je m’étrangle avec ma salive), le design pas très soigné. Pour ma part, j’écrivais comme beaucoup pour partager des moments, des images, des textes avec mes ami(e)s. Peu importaient le graphisme et la qualité d’écriture, l’essentiel était de prolonger et de conserver mes liens d’amitié en dehors de l’établissement scolaire, de créer un autre espace dans lequel je continuais d’échanger avec mes camarades.

Puis, petit à petit, j’ai eu envie de plus. Je me suis rendu compte que le blog pouvait m’apporter autre chose. Que je pouvais aller au-delà de mon cercle d’amis.  Qu’il n’y avait pas de limites, que je n’étais pas obligée de me contenter uniquement de ces liens. C’est à ce moment-là que Skyblog m’a véritablement permis de découvrir la blogosphère. Je suis allée plus loin. J’ai regardé ce qui se faisait ailleurs, sur d’autres blogs tenus par des personnes que je ne connaissais ni d’Ève ni d’Adam.

Je me suis alors mise à tenir des blogs sur des groupes musicaux, à réaliser une veille via Internet pour pouvoir informer rapidement mes visiteurs, à passer des heures sur des montages, à poster des commentaires et à discuter avec des inconnu(e)s (qui sont ensuite devenu(e)s des ami(e)s). Je me suis même mise à publier une fan-fiction, moi pourtant si timide et qui avais peur du regard des autres. Quelque part, grâce à la blogosphère, je me suis libérée de mes craintes. J’ai osé laisser des regards extérieurs découvrir mes passions, mon écriture. Les remarques que j’ai reçues m’ont donné l’occasion d’avoir un peu plus confiance en moi (sans pourtant déborder d’orgueil hein ^^ je suis une personne qui malgré tout se remet très souvent en question ; certains trouvent cela nul mais je pense que cela a quand même ces bons côtés et nous pousse sans cesse à nous améliorer).

Par la suite, le manque de temps ainsi qu’un peu de lassitude ont fait que je me suis éloignée de Skyblog. Pendant plusieurs années, j’ai arrêté de tenir un blog. Cette plate-forme ne me ressemblait plus. J’aurais pu commencer une nouvelle aventure dans un autre espace « bloguesque », mais non, ma volonté en a décidé autrement. J’avais besoin d’une coupure. Il fallait que je laisse l’envie revenir d’elle-même 🙂

Et comme vous pouvez le constater, cette envie est aujourd’hui réapparue et s’exprime maintenant ici 😉

Et vous, sur quelle plate-forme avez vous commencé à tenir un blog ?

Blogueuses, blogueurs, j’ai besoin de vous !

C’est la dernière ligne droite ! Dans quelques mois, j’aurai terminé mon master en Journalisme et Médias Numériques 🙂 Mais en attendant, j’ai un mémoire à écrire. Ça donne un peu moins le sourire, pourtant je suis bien obligée de passer par cette case pour pouvoir dire bye bye aux bancs de la fac.

Quand il a fallu choisir le sujet au tout début du master, je me suis dit qu’il fallait allier labeur et plaisir si je voulais être un minimum efficace. Comme j’adore les blogs, que j’en tiens depuis le collège et que j’aime m’informer en me promenant dans la blogosphère, le choix a vite été fait ! Bien sûr, pour un mémoire, il faut essayer d’avoir une problématique précise pour ne pas trop se perdre, alors j’ai opté pour les blogs culturels tenus par des personnes dites « amatrices ». Le but : montrer que les blogueurs font un travail de qualité, un travail qui peut renouveler l’information culturelle et qui se rapproche des articles publiés par les journalistes et les critiques. 

Si je peux me servir de mon expérience, des livres que j’ai lus et des interviews que j’ai faites pour mettre en forme ce mémoire, j’ai aussi besoin de vous 😀

Si vous parlez musique, cinéma, littérature et/ou arts dans votre blog (et même si vous ne parlez pas que de ça), n’hésitez pas à prendre quelques minutes de votre temps pour répondre à ce questionnaire : ici. Et à le partager !

Mon mémoire et moi vous remercions d’avance ! 😉

bisous

C’est la journée internationale du bisous, alors voici une petite citation pleine d’amour, une citation que j’aime beaucoup et qui est tirée de mon roman préféré.

Te montrer à l’univers, le temps d’un éclair, puis m’enfermer avec toi, seul, et te regarder pendant l’éternité.

La Nuit des temps, Barjavel.

Et vous, quelle est votre citation favorite ? Votre livre préféré ?

Mille baisers ! Portez-vous bien !

#ToysLikeUs

Aujourd’hui, avec Internet, il est tellement simple de s’informer et d’être informé. En un clic, le tour est joué. L’actualité est ingurgitée, la nouvelle est avalée.

Mais en un clic, tout peut aussi déraper. Avec Internet, il est tellement simple de s’exprimer.

Combien de fois j’ai lu des commentaires odieux au-dessous d’un article (ou même dans un article, ce n’est pas parce que je suis étudiante en journalisme que je défends tous les journalistes) et sur les réseaux sociaux. Racisme, homophobie, insultes, moqueries, machisme… Je suis actuellement stagiaire à la rédaction web de L’Est Républicain (jusqu’à la fin du mois de mai) et je peux vous dire que ce type de commentaire n’est pas une exception. Tous les jours, il pleut des propos haineux et intolérants. J’essaie de comprendre mais je vous avoue qu’à des moments j’ai vraiment du mal. Comment peut-on être aussi irrespectueux puis user de la liberté d’expression pour se justifier ?

On a beau dire que la société a évolué, les gens sont encore effrayés par la différence. Les mentalités sont difficiles à changer, surtout du côté des adultes. Cela demande du temps et beaucoup de patience.

Il est alors important de transmettre des valeurs justes et humaines aux enfants, dès leur plus jeune âge. Leur apprendre la tolérance. C’est plus facile à dire qu’à faire, je sais, mais il faut au moins essayer. Il faut déposer quelques graines de gentillesse et de bonté (suis-je un peu trop naïve ?), certaines parviendront sans doute à germer.

Il faut des petits riens.

Comme ces poupées atteintes d’un handicap.

poupees2

Nous sommes tous différents mais nous sommes tous des êtres humains. Une grande famille vivant sur une grosse planète.

Ces poupées restent encore très « girly » et semblent particulièrement destinées aux filles mais c’est déjà un pas. Elles ont l’avantage de mettre en avant des handicaps que la société préfère ignorer ou qu’elle regarde de travers.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’origine de ces poupées, je vous conseille cet article publié par Slate. L’auteur revient également sur la campagne #ToyLikeMe.

Des jouets qui nous ressemblent pour un peu plus de tolérance.

#hope #ToysLikeUs

Et vous, qu’en pensez-vous ?