Une surprise colossale

Inattendue. Tel est le mot qui convient le mieux pour décrire ma réaction lorsque le générique de fin du film « Colossal » a commencé à défiler sur l’écran. J’avais aimé regarder cette histoire, et cette sensation était inattendue. Oui, complètement imprévue car au tout début de l’oeuvre cinématographique, mon opinion était tout autre. Mon copain m’avait dit qu’il s’agissait d’un film de science fiction, et l’affiche me laissant dubitative, je ne pensais pas une seule seconde que cette histoire me séduirait. Je me disais qu’on allait avoir encore droit à une énième histoire de monstre qui envahit la planète et c’était loin de me vendre du rêve. Mais finalement, ce fut une surprise colossale et je vous explique de suite pourquoi.

Tout commence comme dans les films romantiques. Une Gloria pas très fraîche qui se fait larguer par son copain. Elle n’a plus de job, et maintenant plus d’amoureux ni de logement. Il serait temps de partir se ressourcer. La jeune femme retourne alors s’installer dans sa ville natale, dans la vieille maison parentale. Là-bas, elle retrouve Oscar, un ancien camarade pas très séduisant mais hyper sympa, qui fait tout pour l’aider, qui lui offre des meubles, un job, et en parallèle son amitié. On sent donc la romance pointer le bout de nez. Enfin, on croit savoir, car « Colossal » a plus d’une surprise dans son sac. Quelques gouttes de comédie, une héroïne qui essaie de repartir de zéro, et on en oublierait presque également que de la science fiction est prévue au programme. En mélangeant subtilement les genres, le réalisateur Nacho Vigalondo nous rend curieux et impatients. Quand est-ce que ce foutu monstre va arriver ?

A plusieurs kilomètres de notre héroïne Gloria, à Séoul plus précisément, le monstre finit bel et bien par faire son apparition. Une apparition étrange, mystérieuse, presque magique. Que vient-il faire ici ? Que veut-il ? Si j’ai un conseil à vous donner c’est de ne pas lire les résumés que vous pouvez trouver sur les sites spécialisés ni de regarder la bande annonce, car cela pourrait fortement vous gâcher la surprise, ou en tout cas amoindrir le plaisir que vous pourriez éprouver en regardant ce film. Le monstre n’est pas qu’un simple personnage intégrer à l’histoire pour venir tout casser et faire peur à l’humanité. Il permet d’aller plus loin, de rendre la narration plus complexe et plus recherchée. Et surtout, il permet au fil des minutes de mettre en lumière le véritable visage de certains personnages.

Alors qu’on pensait Gloria protégée grâce à ce nouveau cocon que son ami Oscar lui a créé, on se rend compte que le piège est omniprésent et insidieux. Saura-t-elle ouvrir le yeux et se défendre ? Grâce au jeu équilibré et touchant d’Anne Hathaway, on suit avec attention le parcours de Gloria, on espère qu’elle réussira à se sortir de ce très mauvais pas, et que face à ce combat colossal, elle le sera tout autant.

Publicités

4 réflexions sur “Une surprise colossale

  1. Je ne savais trop comment aborder ce film non plus, bien que je partais avec un a priori plutôt positif pour ma part, mais comme toi ce fut une vraie grosse surprise que ce film au final : je ne m’attendais pas à trouver quelque chose d’aussi riche, d’aussi fort et exprimé d’une façon si originale !

    • Il y a des films comme ça, qui font beaucoup de bien parce qu’ils suscitent en nous quelque chose d’inattendu 🙂
      Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à avoir été agréablement surprise par cet film !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s