Au fait, c’est où le nord ?

Beaucoup de travail, pas énormément de temps pour le blog. Mais ça y est, je reviens enfin vous proposer une chronique. J’espère être plus rigoureuse dans mes publications même si mon boulot m’accapare pas mal. D’ailleurs, en parlant de job, je me suis dit que cela pouvait être intéressant de vous parler un jour de mon métier au sein d’un quotidien régional. Avec les mois, j’ai constaté que les gens connaissaient mal le fonctionnement d’un journal, le rythme de travail d’un journaliste. Il y a pas mal de clichés, de fausses idées, d’interrogations. Alors si ça vous intéresse, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires. Bon, maintenant, revenons à la chronique, car c’est bien pour ça que j’écris à la base. Aujourd’hui, je vais tenter de trouver le nord en me penchant sur le roman initiatique de Sarah Maeght.

Voilà un roman léger, frais, qui se fait miroir de notre quotidien. La vie de tous les jours, les bons moments, les tracas, l’amour, la haine. Quelques pas sur un chemin, puis le grand doute : « Au fait, c’est où le nord ? ». « Suis-je sur le bonne voie ? », « Est-ce vraiment ce que je veux ? » A 24 ans, Ella est un personnage très contemporain. Elle nous parle si facilement. Elle pourrait être notre voisine, notre meilleure amie ou bien une collègue de travail. C’est simple, Ella se glisse à nos côtés comme si elle existait pour de vrai. Je crois que ce que j’ai le plus apprécié dans ce livre, c’est cette simplicité. Pas de charabia, pas de fioritures. Ella vit au rythme des pages. Ella vit.

Je ne vais pas vous mentir, cette lecture n’est pas non plus transcendante. C’est une bouffée d’air frais, une rencontre amicale heureuse, quelque chose de doux. Mais ce roman n’a pas non plus révolutionné ma vision du roman contemporain. Après tout, est-ce vraiment ce que je recherchais en commençant cette histoire ? Non. Je voulais une histoire tendre, une histoire concrète et réaliste. Une histoire qui ressemble à celles que l’on croise au fil de nos journées. Voir un personnage s’interroger, aimer, détester, douter. Voir quelqu’un comme moi, comme vous. Certaines fois, il n’y a pas besoin de plus. L’écriture de Sarah Maeght n’est pas des plus élaborées et des plus poétiques, mais elle se découvre et se savoure sans soucis. J’ai passé un très bon moment en sa compagnie. Ses mots ont su capter mon attention sans pour autant être divins. L’histoire d’Ella et la connivence qu’elle entretient avec le lecteur se suffisent à elles-mêmes.

Publicités

16 réflexions sur “Au fait, c’est où le nord ?

  1. Ce n’est pas la lecture du siècle c’est vrai, mais on passe quand meme un bon moment. C’est une lecture qui est faite pour que le lecteur se détende, et ça marche. J’en garde un bon souvenir.

    • Oui, je suis bien d’accord avec toi ! Au moment où j’ai commencé ce livre j’avais besoin d’une lecture légère pour me détendre et c’est pile-poil l’ouvrage qu’il me fallait 🙂

  2. Il a tourné pas mal sur la blogo l’année dernière je crois.. J’avoue qu’il ne m’a jamais beaucoup tenté et ta chronique ne m’encourage pas vraiment à me jeter dessus de toute urgence x)

    • Oui, tu peux prendre ton temps 🙂 Tu ne rates pas de suite quelque chose. C’est un bon roman, idéal quand on veut une lecture sans prise de tête ^^ Mais ce n’est pas le livre à lire d’urgence !

  3. Moi ça m’intéresse de connaître ton travail au sein de ton quotidien !
    C’est une très jolie chronique ! Pas mon genre de prédilection mais je le retiens pour quand j’aurais envie d’un truc frais et douillet !
    Kin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s