Petits secrets et grands mensonges avec « Big Little Lies »

« Big Little Lies » fait partie de ces séries du moment qui font beaucoup parler d’elles. Essentiellement en bien. On me l’avait chaudement recommandée, j’avais également lu plusieurs chroniques très élogieuses. Piquée par la curiosité devant autant de compliments, je me suis à mon tour lancée. Une fois le premier épisode visionné, je n’avais qu’une envie : poursuivre cette découverte et savoir quel personnage avait été assassiné. Ma curiosité avait redoublé en intensité. Maintenant que j’ai regardé tous les épisodes de cette première saison, il est temps de faire une petite chronique !

Résultat de recherche d'images pour "big little lies"

Par son casting, cette série nous suggère un jeu de qualité. Les trois têtes d’affiche envoient a priori « du lourd » puisqu’elles sont déjà connues et reconnues dans le milieu du cinéma. Si Nicole Kidman et Reese Witherspoon sont deux actrices assez talentueuses qui réussissent généralement à me faire adhérer à l’histoire qu’elles interprètent et font vivre, j’étais un peu plus dubitative quant au choix de Shailene Woodley. Allais-je vraiment apprécier son interprétation ? Dans « Divergente », cette actrice m’avait fait ni chaud ni froid. Elle était là sur l’écran, et puis c’est tout. Mais finalement, après le visionnage du premier épisode de « Big Little Lies », j’ai vite été rassurée. Jane, le personnage que joue Shailene Woodley, est mystérieux et torturé. C’est une maman qui cache un pesant secret, ce qui permet à l’actrice d’être beaucoup plus « vivante » que dans « Divergente ». Son jeu est nuancé, intrigant et touchant. Elle parvient à nous rendre inquiets pour Jane et nous donne envie d’en savoir plus. Aux côtés de Jane, nous découvrons Madeline et Céleste, deux autres mamans aux belles apparences. Derrière le masque, la vérité est beaucoup plus dure à encaisser. Je ne peux d’ailleurs qu’être admirative devant l’interprétation de Nicole Kidman. Juste, tout en équilibre. Un regard à la fois perdu et expressif. La peur et l’amour, on les ressent jusque dans nos tripes. Nicole Kidman nous fait trembler pour Céleste. On se sent vraiment impliqué même si on n’est qu’un téléspectateur. A côté de toutes ces ombres, il y a la fraîcheur de Reese Witherspoon et de son personnage, Madeline. Cette dernière a également ses petites secrets mais sa présence permet d’amener de l’humour et de la bonne humeur. En quelques répliques, elle nous donne le sourire et on s’attache très vite à elle.

Vous l’avez compris, ce trio d’actrices est tout bonnement génial, et les trois protagonistes que ces femmes jouent sont véritablement intéressants. De plus, l’intrigue qui les entoure pousse à la curiosité. Dès le début du premier épisode, nous savons qu’il est question de la mort d’un personnage. Mais lequel ? Pourquoi ? Comment ? La construction narrative fait que nous n’aurons la réponse que dans le dernier épisode. Tout ce qui précède n’est qu’une succession d’indices, de fausses pistes, de mensonges, d’illusions et de désillusions. Un cocktail très captivant. J’ai juste un petit bémol à mettre en avant : les interrogatoires de certains habitants de la petite ville de Monterey. Je ne les ai pas trouvés très enrichissants pour l’intrigue, à part souligner les faux semblants et la mesquinerie ambiante. Apparemment, ces interrogatoires font écho à la narration choisie dans le livre dont est tirée cette série (« Petits secrets, grands mensonges » de Liane Moriarty). N’ayant pas lu l’ouvrage, je ne sais pas du tout si ces interrogatoires sont mieux menés ou non. En tout cas, ils ne m’ont pas beaucoup servi ici. On aurait pu faire sans. Sinon, malgré ce petit point négatif, j’ai adoré cette série, son ambiance, ses personnages, sa bande son, son déroulement. Je comprends largement pourquoi elle a autant de succès. Maintenant, il ne me reste plus qu’une chose à faire : lire la version littéraire !

Publicités

18 réflexions sur “Petits secrets et grands mensonges avec « Big Little Lies »

  1. Je suis ravie que la série t’ait plu ! Et j’espère que la version littéraire te plaira tout autant, même si tu n’auras plus aucune surprise du coup.. Mais rien que pour la plume particulière que Liane Moriarty, je te conseille de le lire !
    Et oui, j’avoue, les interrogatoires n’amènent pas beaucoup au livre non plus. Bien que j’ai l’impression qu’ils situaient un peu le sujet du chapitre en cours si je ne m’abuse 🙂
    J’ai hâte d’avoir ton ressenti ! A tout bientôt ❤

    • J’ai hâte de voir ce que ça donne dans le livre 🙂 Même si je connais déjà la fin, je suppose qu’on a des éléments qu’on ne retrouve pas dans le film. Dès fois, j’aurais bien aimé avoir plus d’informations sur les pensées des personnages. Je me dis que dans l’ouvrage la narration me permettra peut-être d’en savoir plus 🙂

    • C’est une série vraiment intrigante ! J’espère que tu aimeras autant que moi 🙂
      En tout cas, si tu n’as pas encore vu Divergente, je ne fais pas partie de ceux qui te pousseront à regarder ce film ^^ J’ai connu bien mieux ! Franchement, c’est un peu du déjà-vu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s