Les sorcières de Chloé Delaume

Une fois de plus, c’est un livre aux mots et pensées féministes qui s’est retrouvé entre mes mains. « Les Sorcières de la République », un livre à l’histoire originale et à la narration un peu particulière. Une sorte d’ovni littéraire qui a le mérite de faire réfléchir le lecteur sur les inégalités qui persistent entre les femmes et les hommes, et qui montre, en ajoutant quelques touches de mythologie, de dystopie et de magie, qu’une révolte peut un jour éclater. Pour le meilleur et pour le pire.

les-sorcieres-de-la-repJe ne saurais dire si j’ai adoré ce livre. Il m’a marquée par ses idées et son originalité, mais sa narration m’a parfois dérangée, perdue. L’auteure, Chloé Delaume, varie les genres et les styles. Un peu de théâtre et de poésie, des flashs infos, des dialogues dignes d’un roman… On se demande par moment si l’auteure ne s’est pas laissé envahir par sa volonté et ses capacités littéraires. Des fois, ça a du sens, comme les répliques de pièce de théâtre pour les discussions entre déesses, et à d’autres instants, ça tombe à l’eau. Si j’ai rencontré quelques difficultés avec la narration et la construction de l’ouvrage, j’ai en tout cas beaucoup apprécié le fond de l’histoire !

Avec « Les Sorcières de la République », nous assistons au procès de la Sibylle, la prophétesse qui a annoncé aux anciennes déesses de l’Olympe que la fin du monde arrivait (avec Chloé Delaume, l’Apocalypse de décembre 2012 avait de grandes chances de se réaliser). Cette annonce a changé la donne. Les anciennes idoles grecques ont choisi d’intervenir, de s’installer sur Terre et de monter le Parti du Cercle. Parti féministe qui est ensuite arrivé au pouvoir. Mais les choses ont mal tourné, au point que l’amnésie générale a été votée. De 2017 à 2020, il ne reste aucun souvenir. Le Grand Blanc. Seule la Sibylle se souvient.

En 2062, le peuple français choisit donc d’avoir des explications. Et la vérité n’est pas belle à entendre. Et si le Grand Blanc était le résultat d’une société trop longtemps gouvernée par la gent masculine ? Et si les femmes, d’un coup libérées des clichés et de la domination des hommes, n’avaient pas su oublier ce qu’elles avaient enduré. En plus de se pencher sur des thèmes comme la condition des femmes, Chloé Delaume profite de cette remise en question de la société pour aborder d’autres points comme la religion et l’homosexualité. Et je peux vous assurer que l’auteure ne manque pas d’imagination pour tourner au ridicule les traditions, les inégalités, le racisme et l’homophobie. Tout le monde en prend pour son grade. Autre aspect remarquable dans ce roman : les clins d’œil à notre actualité. J’ai à plusieurs reprises souri en découvrant les liens que l’auteure faisait entre des événements actuels et son récit. Ce mélange et ces références rendent plus crédibles ses propos. Des propos qui laissent alors comme un goût amer dans la bouche car on finit par se dire : mince, et si cela arrivait bel et bien un jour. On a beau être dans une dystopie fictive, les mots de Chloé Delaume pourraient se révéler prémonitoires.

Voilà donc une lecture que je conseillerais à toutes les personnes qui aiment réfléchir sur la place actuelle des femmes dans notre monde, celles qui aiment remettre en cause ce qui les entoure et qui apprécient les débats !

Sur ce, je vous souhaite à tous un joyeux réveillon de Noël 🙂

Publicités

12 réflexions sur “Les sorcières de Chloé Delaume

  1. Ton livre m’a l’air intéressant. Mais je ne sais pas si j’aimerais tous ces mélanges de style d’écriture. A tester je pense

    • Oui 🙂 Il y a quelques passages et quelques références à notre actualité qui sont assez marrantes et qui ridiculisent les comportements extrêmes et traditionalistes présents dans notre société !

      • Ah okay parce qu’avec ce genre de livres j’ai parfois un peu peur de l’accessibilité du langage et des idées (oui j’aime bien réfléchir mais pas trop quand même mdr) du coup avec de l’humour, je pense que ça peut mieux passer ^^
        Bisous
        Kin

      • Ça va, c’est un ouvrage qui fait réfléchir mais ça ne crée pas non plus d’overdose ^^ L’auteure est parvenue à bien doser sa réflexion !
        Bisous 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s