Et action #7

Hello les pipelettes ! Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une petite sélection cinématographique. Parmi les films que j’ai regardés durant le mois de septembre, certains ont retenu mon attention et m’ont fait passé un bon moment. Je vous laisse les découvrir tout de suite, à travers des mini-chroniques.

nerve

  • Nerve

Commençons avec une bonne dose d’american way of life, poussé à son extrême.

Pour donner des sueurs froides aux spectateurs, les réalisateurs de ce film se sont inspirés d’un roman intitulé « Addict » et écrit par Jeanne Ryan. Pour ma part, je n’ai pas lu cet ouvrage et je suis allée voir « Nerve » sans avoir d’attentes particulières. La bande annonce m’avait intriguée, et ma sœur ayant apprécié sa séance cinéma devant ce thriller américain, je me suis dit qu’il fallait tenter l’aventure et découvrir à mon tour ce principe de « joueurs » et de « voyeurs ». Vee, le personnage principal, est une jeune femme plutôt timide, qui se cache derrière son appareil photo et ses amis. Suite à une provocation et à une critique de sa personnalité, elle sort de ses gonds et se lance dans le jeu « Nerve ». Pas en tant que voyeuse, bien évidemment, mais en tant que joueuse. Très vite, elle tombe dans un engrenage : argent, succès, goût de la nouveauté et du risque… Et puis, il y a Ian, un autre joueur avec qui les voyeurs veulent à tout prix la voir avancer. De défi en défi, l’adrénaline monte et le suspens également. De l’humour au stress. De l’amusement à l’oppression. Dans une société hyper connectée, où l’argent peut être versé en quelques secondes grâce à des virements virtuels et des algorithmes, tout va vite. Trop vite. Si j’ai trouvé que le retournement final était un peu gros, l’ensemble du film m’a bien plu, tout comme la critique implicite de la société de consommation américaine (les « joueurs » étant considérés comme des objets avec lesquels on peut faire ce que l’on veut). En plus, la bande son est canon (il faut dire qu’en me mettant « Soap » de Melanie Martinez dès les premières minutes, c’était gagné d’avance) !

  • Confirmation

Passons maintenant à un téléfilm engagé qui met en avant le problème du harcèlement sexuel au travail.

« Confirmation » n’est pas une fiction. Anita Hill s’est bel et bien retrouvée face à Clarence Thomas en 1991 pour dévoiler une affaire d’harcèlement sexuel. Alors que ce dernier est sur le point d’être nommé à la Cour Suprême, une enquête permet de remonter jusqu’à Anita, une ancienne collègue qui aurait subi pendant plusieurs années les propos humiliants de son patron. Anita n’a rien demandé. Anita est restée silencieuse pendant tout ce temps parce qu’elle pensait que c’était la meilleure chose à faire. Alors quand on la contacte, sa première réaction est de dire non. Sa deuxième réaction sera d’accepter et de se lancer dans l’arène, car elle sait pertinemment que la victime se transformera en accusée, et que le chemin sera semé d’embûches. « Confirmation » est un téléfilm réalisé tout en nuances. Le doute reste présent malgré toutes les preuves apportées dans le cadre de l’enquête. La faute aux enjeux politiques. On manipule, on calcule, on transgresse pour éviter que les électeurs tournent le dos. Le harcèlement sexuel vécu par une femme a peu d’importance aux yeux de certains. Si ce film ne clame pas haut et fort quelle partie il défend, il est clair qu’au fond il soutient Anita. Une scène suffit pour le prouver. Un des personnages demande en effet, dans les dernières minutes du film, à un autre : « Qui crois-tu ? » Réponse : « Elle ».  Un film engagé donc. Qui vaut le coup d’œil car cette histoire a ensuite entraîné des changements dans la société américaine et des modifications sur le plan politique.

  • Warcraft, le commencement

La belle surprise cinématographique de mon mois de septembre.

Alors là, je ne m’y attendais pas du tout. Quand j’ai commencé à regarder ce film, je ne pensais pas que l’histoire me plairait autant et que je me sentirais frustrée lorsque le générique final apparaîtrait. J’étais là, devant l’écran de l’ordinateur à me dire : « Mais non, non ! Qu’est-ce qui se passe après ?! » La curieuse que je suis voulait obtenir plus de réponses. Puis j’ai ensuite réalisé qu’il était précisé dans le titre du film « le commencement ». Rien de plus normal alors que de rester avec certaines interrogations. Ce film raconte l’origine du monde créé pour le jeu Warcraft. C’est une autre manière de découvrir cet univers et de comprendre les raisons de son existence. Quand on n’est pas une grande amatrice de jeux vidéo comme moi, on apprécie ce genre de parenthèse qui nous permet de mieux cerner tout un phénomène. Maintenant, je comprends mieux pourquoi mon copain aime ce jeu. Pour ce qui est de la qualité du film, une seule onomatopée me vient en tête : « Wahou » ! Il y a un vrai travail visuel. On s’en prend plein les yeux !

icône facebook spécial blog

Publicités

22 réflexions sur “Et action #7

  1. J’ai très envie de voir Nerve personnellement !
    J’ai regardé Warcraft en diagonale, quand mon copain l’a vu, et c’est vrai qu’il y a un vrai travail visuel, c’est impressionnant. 🙂

  2. Warcraft fait parti des films que je compte voir prochainement et j’espere etre aussi enthousiasme que toi.
    Nerve m’intrigue mais je suis pas sure d’accrocher à l’univers.
    Quant au téléfilm vu qu’il vient d’HBO ca ne peut être que de grande qualité, je me le note !

    Merci pour ta chronique
    et bonne fin de dimanche

    • « Confirmation » est un téléfilm très intéressant, même s’il n’y a pas énormément d’action au fond. Cela sert plus de témoignage au public, pour qu’il se rende compte du chemin parcouru et de ce qu’il reste encore à entreprendre !
      J’espère que tu l’aimeras, et que tu apprécieras également « Warcraft ». Pour ce qui est de « Nerve », j’avais aussi un peu peur de ne pas accrocher et puis finalement, cela a été une belle surprise 🙂

  3. Avec Kara on a aussi beaucoup aimé Warcraft, on pensait que ça allait être tout nul et en fait pas du tout ! On a hâte de voir la suite aussi ! Nerve me tente bien aussi !
    Bises
    Kin

  4. Nerve et Warcraft me tente bien !!!!! Pourtant warcraft c’est pas trop ma came normalement mais …. je pense bien le regarder prochainement ^^

    • En tout cas, je te le conseille 🙂 Ca en dit long sur le regard que portait la société américaine sur les femmes. Et qu’elle continue de porter (d’ailleurs elle n’est pas la seule…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s