Les mots et maux d’un vampire en pyjama

Il y a des histoires qui nous sont contées avec des phrases si joueuses et si touchantes, avec un style si onirique et si poétique, qu’on en oublierait presque qu’elles ont été douloureuses à vivre et à porter. Mathias Malzieu, grand dompteur des mots, nous prouve encore une fois son talent avec « Journal d’un vampire en pyjama ».

journal-dun-vampire-en-pyjama-mathias-malzieu« Je suis un drogué du panache. J’ai des cavernes d’Ali Baba plein le crâne, à s’en faire claquer les orbites. Je ne m’ennuie jamais, sauf quand on me ralentit. J’ai dans le cœur un feu d’artifice. Véritable homme-volcan, c’est de la lave qui coule dans mon sang. Je cherche le spasme électrique de la surprise. Je ne sais pas vivre autrement. »

« Dernière discussion nocturne avec les nymphirmières. C’est un nouvel espoir que de ne plus les voir alors que je les aime. Je suis un vampire de l’amour. Elles sont des cigognes. Des passeurs de ballons fragiles. Elles accompagnent les patients du début à la fin. Elles disent que c’est normal, que c’est leur métier. Araignées tisseuses de coton adoucissant les angles acérés de la bulle, je ne vous remercierai jamais assez. »

Je ne mets que très rarement des citations dans mes chroniques. Je crois même que je n’en mets jamais. Si pour celle-ci j’ai choisi d’en incorporer, c’est tout simplement parce que cela ne sert pas à grand chose de vous expliquer par A+B ce qui rend le texte de l’auteur accrocheur. Les mots de Mathias Malzieu se suffisent à eux-mêmes. La preuve. C’est beau. Une telle plume fait rêver malgré la dureté du sujet. J’ai lu ce livre en une après-midi tellement j’étais captivée par les images, les métaphores, les descriptions. L’histoire en elle-même, (l’aplasie médullaire qu’a dû affronter l’artiste) aurait pu être difficile à lire s’il n’y avait pas eu toute cette beauté stylistique. C’est avec beaucoup de délicatesse, de justesse et de poésie que Mathias Malzieu nous raconte son expérience, sa lutte pour continuer à savourer la vie.

« Ma seule possibilité de résister, c’est d’écrire. L’urgence fait pousser des graines de livres en moi. Je les arrose toutes et m’applique à penser que je vais trouver mon haricot magique pour crever le plafond de l’hôpital. »

Ecrire « Journal d’un vampire en pyjama » a été pour Mathias Malzieu un moteur et une échappatoire. Tout au long de cet ouvrage autobiographique, nous comprenons que les mots ont été à la fois une véritable bouffée d’oxygène et une arme de combat. Sans eux, il aurait eu du mal à parcourir tout ce chemin. Mais ces derniers n’ont pas été les seuls à avoir un rôle important dans sa guerre contre la maladie. Son amoureuse Rosy, sa famille, certains de ces amis, les « nymphirmières » l’ont également aidé à tenir le coup. « Journal d’un vampire en pyjama », c’est une jolie ode aux mots, à la poésie, à la vie, mais aussi une belle déclaration d’amour à tous ceux qui l’ont accompagné pour qu’il puisse mettre de côté et abandonner son costume de vampire en pyjama.

Publicités

20 réflexions sur “Les mots et maux d’un vampire en pyjama

    • Ce livre est le reflet de son optimisme, même dans les moments les plus sombres il garde beaucoup d’humour, il joue avec les mots ❤ Cet homme est vraiment un grand écrivain. Je connais beaucoup moins sa musique mais j'imagine qu'il y maîtrise aussi bien la langue de Molière !

  1. Je suis bien d’accord, moi qui n’aime pas trop les récits de drames, j’ai beaucoup apprécié la façon très poétique de décrire le quotidien durant la maladie, les hauts et les bas, la peur de la mort et le lent chemin vers la guérison.

  2. Je vais me faire mon mois de Dionysos: je vais lire ce livre, écouter leur album et les voir en concert en novembre.
    Merci pour cette belle chronique!
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

    • Hâte d’avoir ton retour sur ce mois spécial Dionysos ! 🙂 Je ne me suis pas vraiment penchée sur le travail musical de Mathias Malzieu et de son groupe mais je me dis qu’il serait bien que je découvre Dionysos un jour !

    • J’espère que tu aimeras autant que moi les mots de Mathias Malzieu. Cet homme a vraiment un don. Comme on dit : mieux vaut tard que jamais. Alors même si tu ne te lances pas tout de suite, il n’y aura pas de soucis les mots de Mathias Malzieu t’attendront 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s