Sur les pas du Petit Prince

Hello la blogo 🙂 J’avais l’impression de ne pas avoir écrit depuis plusieurs semaines, et en réalité non, cela fait juste une semaine. Ouf ! Il faut dire qu’en ce moment, le temps passe à une vitesse folle pour moi. J’ai relu je ne sais combien de fois mon mémoire pour être certaine que tout soit bon, les entraînements de GRS ont également repris, j’ai dû apprendre des enchaînements imposés pour pouvoir les montrer aux gymnastes en compétition (et puis en tant que juge, c’est toujours mieux de connaître les enchaînements imposés pour certaines catégories, cela évite de faire n’importe quoi ^^), et maintenant, je dois préparer ma soutenance. Entre deux-trois réflexions et quelques mouvements du corps, je prends cependant un peu de temps pour écrire ma petite chronique sur le film Le Petit Prince, une chronique que j’aurais aimé écrire il y a plusieurs jours mais mon planning en avait malheureusement décidé autrement !

Le_Petit_PrinceMark Osborne, le réalisateur de ce chef-d’oeuvre, aurait pu se contenter d’adapter l’histoire écrite par Saint-Exupéry. Reprendre banalement le voyage du Petit Prince et en profiter pour verser quelques enseignements et moralités sur le chemin. Oui, il aurait pu faire cela. Mais Mark Osborne, connu pour avoir réalisé Kung-Fu Panda, a choisi d’innover et de faire appel à son imagination pour créer une petite pépite cinématographique, un concentré de poésie et de beauté, un hymne à l’enfance et à l’amitié.

Dans cette adaptation, tout commence avec une petite fille. Elle vit seule avec sa maman, joue très peu, passe son temps à réviser pour entrer dans l’établissement scolaire dont tout le monde rêve. La mécanique de son quotidien est bien huilée. Il n’y a pas de place pour la fantaisie. De tout façon, même si elle en avait envie, sa très chère mère ne la laisserait pas faire. Il faut réussir, point final. La société moderne ne donne plus leur chance aux rêveurs, le travail ne peut pas s’accorder avec l’imaginaire. Envolée âme d’enfant, bonjour ligne droite et futur tout tracé. Mais heureusement pour notre petite fille, un déménagement va venir tout bouleverser. Son nouveau voisin, aviateur un peu loufoque et beaucoup détesté,  va parvenir à lui ouvrir les yeux et à lui faire découvrir les aventures du Petit Prince.

Voilà donc ce que nous propose cette réécriture du livre de Saint-Exupéry : deux histoires dans un même film, deux histoires différentes qui finissent par se croiser et n’en former plus qu’une. Pour ma part, j’ai adoré marcher sur les pas du Petit Prince en suivant ceux de la petite fille. Le passé a toujours de la lumière, des éclaircissements à apporter sur le présent. En racontant les péripéties vécues par le Petit Prince, l’aviateur transforme à jamais la vie de notre héroïne. Ce lien temporel rend d’ailleurs les messages du livre encore plus forts et bouleversants. Peu importe les siècles, il y aura toujours des personnes vaniteuses, des businessman propriétaires d’étoiles. Peu importe les années qui défilent, il y aura toujours des personnes prêtes à aimer et à apprivoiser l’amitié (la relation amicale qui se crée entre la petite fille et l’aviateur est extrêmement touchante, aussi belle que celle entre le Petit Prince et le renard). Peu importe le temps qui passe, il y aura du mauvais mais également du bon. A nous d’agir pour éviter que le premier l’emporte sur le second.

Une autre raison de regarder Le Petit Prince : l’esthétisme de cette adaptation cinématographique est à couper le souffle. Une vraie réussite ! C’est un délice pour les yeux ! J’ai beaucoup apprécié le travail entrepris sur le stop motion pour retranscrire l’histoire du Petit Prince. Cet effet papier mâché fait implicitement référence aux pages de l’ouvrage de Saint-Exupéry et permet à un vent poétique de souffler sur la narration. C’est ingénieux et très beau.

le-petit-prince-photo-548568e473e36

Vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement ce film d’animation. C’est un petit bijou que l’on se doit d’avoir vu au moins une fois dans sa vie. Pour la beauté des images mais aussi pour la beauté de l’histoire.

Publicités

13 réflexions sur “Sur les pas du Petit Prince

    • Oui, j’ai lu ta chronique 🙂 je comprends ton point de vue, c’est vrai que certains passages peuvent paraître étranges et sont un peu longs, mais j’espère que tu as malgré tout passé un agréable moment en compagnie du Petit Prince

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s