#ToysLikeUs

Aujourd’hui, avec Internet, il est tellement simple de s’informer et d’être informé. En un clic, le tour est joué. L’actualité est ingurgitée, la nouvelle est avalée.

Mais en un clic, tout peut aussi déraper. Avec Internet, il est tellement simple de s’exprimer.

Combien de fois j’ai lu des commentaires odieux au-dessous d’un article (ou même dans un article, ce n’est pas parce que je suis étudiante en journalisme que je défends tous les journalistes) et sur les réseaux sociaux. Racisme, homophobie, insultes, moqueries, machisme… Je suis actuellement stagiaire à la rédaction web de L’Est Républicain (jusqu’à la fin du mois de mai) et je peux vous dire que ce type de commentaire n’est pas une exception. Tous les jours, il pleut des propos haineux et intolérants. J’essaie de comprendre mais je vous avoue qu’à des moments j’ai vraiment du mal. Comment peut-on être aussi irrespectueux puis user de la liberté d’expression pour se justifier ?

On a beau dire que la société a évolué, les gens sont encore effrayés par la différence. Les mentalités sont difficiles à changer, surtout du côté des adultes. Cela demande du temps et beaucoup de patience.

Il est alors important de transmettre des valeurs justes et humaines aux enfants, dès leur plus jeune âge. Leur apprendre la tolérance. C’est plus facile à dire qu’à faire, je sais, mais il faut au moins essayer. Il faut déposer quelques graines de gentillesse et de bonté (suis-je un peu trop naïve ?), certaines parviendront sans doute à germer.

Il faut des petits riens.

Comme ces poupées atteintes d’un handicap.

poupees2

Nous sommes tous différents mais nous sommes tous des êtres humains. Une grande famille vivant sur une grosse planète.

Ces poupées restent encore très « girly » et semblent particulièrement destinées aux filles mais c’est déjà un pas. Elles ont l’avantage de mettre en avant des handicaps que la société préfère ignorer ou qu’elle regarde de travers.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’origine de ces poupées, je vous conseille cet article publié par Slate. L’auteur revient également sur la campagne #ToyLikeMe.

Des jouets qui nous ressemblent pour un peu plus de tolérance.

#hope #ToysLikeUs

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités

2 réflexions sur “#ToysLikeUs

  1. Je suis complètement d’accord avec toi, les gens se lâchent de plus en plus dans leurs commentaires qui sont parfois horribles. L’anonymat amplifie ce phénomène.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s