Quand l’amitié étouffe

Cela fait plusieurs mois maintenant que j’ai vu ce film et il me hante encore. Contrairement à ce que suggère son titre, Respire vous coupe le souffle. L’amitié n’est pas que beauté. Charlie et Sarah en sont la preuve et je crois que je n’oublierai jamais la scène finale.

Respire-film-de-Melanie-Laurent

Avec les César vendredi soir et la nomination des actrices Joséphine Japy et Lou de Laâge dans la catégorie « meilleur espoir féminin », je me suis remémorée le film et je me suis rendue compte que les deux protagonistes m’avaient vraiment marquée. J’aurais d’ailleurs aimé que Joséphine reparte avec la statuette mais le jury en a décidé autrement. Dommage car je trouve qu’elle possède un réel talent. Elle est époustouflante.

Si Sarah, l’adolescente incarnée par Lou de Laâge, vous scie sur place par sa cruauté et par sa capacité à mentir et à faire culpabiliser les gens, Charlie vous laisse sans voix. Vous vous sentez impuissants. Aveuglée par cette amitié destructrice, elle s’accroche à cette fille malgré les coups bas qui se font de plus en plus nombreux. Elle a mal mais elle s’obstine quand même. Quelque part, elle est persuadée que c’est cette relation qui la fait respirer. Les bons souvenirs, la tendresse d’autrefois, les sourires passés lui font croire que Sarah est son leitmotiv.

C’est beau l’espoir. Au fond, on a aussi envie d’y croire.

Et c’est ce qui fait qu’on s’attache à notre tour. Pas à Sarah bien sûr mais à Charlie, cette jolie brune qui n’a pas trop confiance en elle. On comprend petit-à-petit que c’est son admiration pour Sarah qui l’empêche de crier stop. Charlie est subjuguée. On aurait presque l’impression qu’elle est tombée amoureuse. Sarah n’a peur de rien. Sarah est une fonceuse. Comment ne pas succomber à une personne qui semble mettre de l’énergie dans votre vie ?

Les actrices ont tellement réussi à s’approprier l’histoire et les personnages qu’on en oublie qu’il ne s’agit que de cinéma. Impossible de prendre du recul face à cette interprétation sincère. La fin n’en est que plus remarquable.

Chapeau. Je n’ai pas lu le livre dont est tiré ce scénario, je ne sais donc pas s’il le respecte assez bien mais : wahou.

 Je suis sortie perturbée de la salle. A force de s’impliquer auprès de Charlie, même en tant que spectatrice, j’espérais que tout allait s’arranger. Idéalisme…

Respire est à mes yeux un film qu’il faut absolument regarder. J’avais déjà beaucoup apprécié Les adoptés de Mélanie Laurent, mais là, je trouve qu’elle a encore fait un très très bon choix que ce soit au niveau du sujet que des actrices !

Publicités

7 réflexions sur “Quand l’amitié étouffe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s