Christophe Maé, j’y étais

Je ne suis pas particulièrement fan de Christophe Maé. J’apprécie certaines de ses chansons mais pas au point de les écouter en boucle ou d’acheter ses albums. Pourtant, quand j’ai appris que le chanteur serait au lac de Madine (55) le samedi 6 septembre pour un concert gratuit, je me suis dit : pourquoi pas ! Autour de moi, dans les médias, sur Internet, on vantait son talent de showman. Ce concert s’est alors présenté comme une belle occasion de vérifier par moi-même les prouesses de Christophe Maé tout en passant un bon moment avec ma famille. Après une heure de route, deux heures d’attente dans une foule mi-joyeuse mi-irritée, je n’ai pas été déçue.

Christophe Mae

Alors que le soleil se couche doucement et que ses rayons se reflètent sur les eaux calmes du lac, les premières notes sont envoyées par le Lorrain Maximilien Philippe, finaliste de la dernière saison de The Voice. Un grain de voix qui rappelle Joe Cocker, une guitare à la main, le jeune homme chauffe le public. Il reprend plusieurs chansons interprétées pendant l’émission de TF1. Sa version acoustique de Sorry seems to be the hardest word d’ Elton John est un délice. Sa voix rocailleuse sait se faire onctueuse. La foule en redemande (même si au fond elle veut surtout voir Christophe Maé).

Le deuxième nom de Christophe est Désiré. Maximilien a quitté la scène depuis vingt bonnes minutes mais l’artiste se fait quand même attendre. Quelques sifflets traversent le public. Je m’impatiente, j’ai mal au dos. Et puis, j’aperçois au loin une ombre munie d’un chapeau haut-de-forme. Ca y est, Désiré est arrivé. Le show commence. Christophe Maé, en costard et noeud papillon, se donne à 100 %. Accompagné de musiciens américains, il nous amène à la Nouvelle-Orléans.

Ils dansent, sortent les trompettes. Leur joie est contagieuse. Le concert passe à une vitesse folle. J’en oublie cette douleur qui me sciait le dos.

Les moments « top » :

  • Quand Christophe Maé offre au public des solos d’harmonica. On sent qu’il maîtrise son instrument et que cela est en accord avec son univers.
  • La chanson Ca fait mal a fait l’unanimité. Christophe Maé n’a presque pas besoin de chanter, le public se charge de le faire à sa place. Un instant assez émouvant surtout quand on le vit de l’intérieur.

Les moments « aie » :

  • Certaines chansons comme Belle demoiselle ont peut-être été un peu trop revisitées pour le concert, trop modifiées instrumentalement parlant.

Christophe Maé ? J’y étais et j’ai aimé. Si vous avez la possibilité d’assister à un showcase ou à un de ses concerts, surtout n’hésitez pas. Un vrai showman !

(Ce n’est pas moi qui ai enregistré les vidéos du concert postées dans cet article. N’ayant pas eu d’appareil adapté pour l’événement, j’ai fait quelques petites recherches sur Youtube afin de pouvoir vous montrer et vous faire un peu vivre le concert.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s